Carte de Ghardaïa

Carte de Ghardaïa, une commune de la wilaya de Ghardaïa en Algérie, dont elle est le chef-lieu, elle est la capitale de la vallée du Mzab.

Vue aérienne de Ghardaïa.
  • Population : 93 423 hab. (2008)
  • Population de l’agglomération : 140 000 hab.
  • Superficie : 306 km2
  • Densité : 305 hab./km2

La ville est située dans le désert du Sahara et s’étend le long de la rive gauche du Wadi Mzab. La vallée du M’zab dans la wilaya de Ghardaïa a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1982, en tant que bien culturel évalué selon les critères II (pour son peuplement affectant l’urbanisme jusqu’au siècle actuel), III (pour ses valeurs culturelles ibadites ), et V (une culture de peuplement qui a prévalu jusqu’au siècle actuel).

Ruelle du souk de Ghardaïa.

Ghardaïa fait partie d’une pentapole, une ville perchée parmi quatre autres, construite il y a près de mille ans dans la vallée du M’Zab. Elle a été fondée par les Mozabites, une secte ibadite des musulmans Berbères.

Centre majeur de production de dattes et de fabrication de tapis et de tissus. Divisée en trois secteurs fortifiés, c’est une ville fortifiée. Au centre se trouve le quartier historique de Mʾzabite, avec une mosquée de style pyramidal et une place à arcades. Des maisons distinctives blanches, roses et rouges, faites de sable, d’argile et de gypse, s’élèvent en terrasses et en arcades.

Dans son livre de 1963, La Force des choses, la philosophe existentialiste française Simone de Beauvoir décrit Ghardaïa comme «une peinture cubiste magnifiquement construite».

Géographie

La ville est située dans le désert du Sahara, dans le centre-nord de l’Algérie. La wilaya de Ghardaïa est divisée en 13 communes ou communes, dont fait partie la commune de Ghardaïa. Elle est bordée par les Wilayas de Ouargla et d’El Bayadh. Elle est nichée dans la vallée du M’zab, située sur la rive gauche de l’Oued Mzab, généralement à sec toute l’année.

Agglomérations secondaires

La commune de Ghardaïa couvre désormais une superficie de 590 km2 et comprend un certain nombre de faubourgs, villes et villages en plus de Ghardaïa. Les établissements de banlieue comprennent Mélika, Béni Isguen, Bounoura (Has Bunur) et El Atteuf (Tadjnint), qui se trouvent tous au sud-est de la ville de Ghardaïa et l’ancien ksar de Metlili-Chaamba ou Metlili qui se trouve à 42 km au sud-ouest.

En dehors de la vallée du Mzab, Berriane (Has Ibergane) et El Guerrara (Iguerraren) sont des villes remarquables, les premières à 45 km au nord et les secondes à 110 km au nord-est.

Économie

Ghardaïa est une ville commerciale et industrielle dynamique dans le Sahara algérien, elle consiste une plaque tournante des échanges aériens, et du tourisme, grâce à ses infrastructures : hôtels et aéroport. En 1970, une zone industrielle a été implémentée à Bounoura. Mais c’est Ghardaïa qui offre la palette la plus large d’industries, dont l’essor a démarré au début des années 1980.

En 2006, le secteur industriel rassemblait 55 entreprises réparties dans les trois zones industrielles de la wilaya : Ghardaïa, Bounoura, et Bouhaoua et la production s’articule autour des matériaux de construction. La wilaya de Ghardaïa présente notamment une forte concentration de l’industrie textile et qui constitue une des spécialités de la région, cette industrie du fait de sa production importante, représente l’essentiel du marché national. Le secteur est assez largement diversifié, la force et la densité des réseaux mozabites étendus à l’ensemble du territoire national, comme les capacités d’investissements induites par ces réseaux expliquent en partie le dynamisme de ce secteur.

© 2023