Carte de la Zambie

Carte de la Zambie, officiellement la République de Zambie, un pays enclavé de 752,618 km², au carrefour de l’Afrique centrale, australe et orientale. Ses voisins sont la République démocratique du Congo au nord, la Tanzanie au nord-est, le Malawi à l’est, le Mozambique au sud-est, le Zimbabwe et le Botswana au sud, la Namibie au sud-ouest et l’Angola à l’ouest. La capitale de la Zambie est Lusaka, située dans la partie centre-sud de la Zambie. La population du pays de 17,351,708 est concentrée principalement autour de Lusaka au sud et de la province de la Copperbelt au nord, les principaux pôles économiques du pays.

  • En 2018, la Zambie avait une population de 17,351,708
  • et une superficie de 752,618 km²
  • La capitale et plus grande ville du pays est Lusaka
  • D’autres villes d’importance en Zambie: Ndola et Kitwe.

Habitée à l’origine par les peuples Khoïsan, la région a été touchée par l’expansion bantoue du XIIIe siècle. À la suite des explorateurs européens au XVIIIe siècle, les Britanniques ont colonisé la région à travers les protectorats britanniques du Barotseland-Rhodésie du Nord-Ouest et de la Rhodésie du Nord-Est vers la fin du XIXe siècle. Ceux-ci ont été fusionnés en 1911 pour former la Rhodésie du Nord. Pendant la majeure partie de la période coloniale, la Zambie était gouvernée par une administration nommée à Londres avec les conseils de la British South Africa Company (BSAC).

Le 24 octobre 1964, la Zambie est devenue indépendante du Royaume-Uni et le Premier ministre Kenneth Kaunda en est devenu le premier président. Le socialiste Parti uni de l’indépendance nationale (UNIP) de Kaunda a maintenu le pouvoir de 1964 à 1991. Kaunda a joué un rôle clé dans la diplomatie régionale, coopérant étroitement avec les États-Unis à la recherche de solutions aux conflits en Rhodésie du Sud (Zimbabwe), en Angola et en Namibie. De 1972 à 1991, la Zambie était un État à parti unique avec l’UNIP comme seul parti politique légal sous la devise « Une Zambie, une nation » inventée par Kaunda. Kaunda a été remplacé par Frederick Chiluba du Mouvement pour la démocratie multipartite en 1991, marquant le début d’une période de croissance socio-économique et de décentralisation gouvernementale. La Zambie est depuis devenue un État multipartite et a connu plusieurs transitions pacifiques de pouvoir.

La Zambie contient d’abondantes ressources naturelles, notamment des minéraux, de la faune, des forêts, de l’eau douce et des terres arables. En 2010, la Banque mondiale a désigné la Zambie comme l’un des pays réformés économiquement les plus rapides au monde. Le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) a son siège à Lusaka.

© 2022