Image satellite de l’île de Wallis

Image d’astronaute de l’île de Wallis, également appelée Uvea. L’île de Wallis s’étend sur 77,6 sq km et est entourée de plusieurs îlots coralliens. Le récif compte quatre passes : à l’ouest, Avatolu (la plus au sud), Fuga’uvea et Fatumanini ; au sud, la passe Honikulu, dont la taille permet à des navires de pénétrer dans le lagon. Wallis compte une quinzaine d’îlots (motu) répartis au nord, à l’est et au sud du lagon.

L’île est d’origine volcanique. Avec le temps, l’ancien volcan a commencé à s’enfoncer, laissant ainsi apparaître un récif corallien et un lagon ouvert sur l’océan par quatre passes dont une seule — la passe Honikulu au sud — est navigable. Le point culminant de l’île, le mont Lulu, est peu élevé (151 mètres).

Dépourvue de ruisseaux, Wallis est parsemée de lacs de cratère : notamment le lac Lanutavake, le lac Lano, le lac Lalolalo (le plus grand, d’environ 400 mètres de diamètre). Ces lacs constituent de précieuses réserves d’eau douce pour l’île. Wallis possède un sol volcanique fertile et les précipitations sont suffisantes pour permettre l’agriculture vivrière. Image satellite de l’île de Wallis gracieuseté de la NASA.

© 2023