Carte des îles Paracels

Carte des îles Paracels, un archipel contesté dans la mer de Chine méridionale.

  • Les îles principales des Paracels sont Woody, Rocky, Tree, Money, Robert, Pattle, Triton, Duncan, Lincoln, Drummond
  • zone maritime d’environ 15 000 kilomètres carrés
  • superficie terrestre d’environ 7,75 kilomètres carrés
  • environ 130 petites îles et récifs coralliens

L’archipel comprend environ 130 petites îles et récifs coralliens, la plupart regroupées au nord-est dans le sous-archipel des îles de l’Amphitrite ou au centre ouest dans la chaîne d’îles et de récifs du Croissant. Elles sont réparties sur une zone maritime d’environ 15 000 kilomètres carrés, avec une superficie terrestre d’environ 7,75 kilomètres carrés. Le nom Paracel est d’origine portugaise et apparaît sur les cartes portugaises du XVIe siècle. L’archipel est approximativement à égale distance des côtes de la République populaire de Chine (RPC) et du Vietnam ; et environ un tiers du trajet entre le centre du Vietnam et le nord des Philippines. L’archipel comprend le Trou du dragon, le gouffre sous-marin le plus profond du monde. Les tortues et les oiseaux marins sont originaires des îles, qui ont un climat chaud et humide, des précipitations abondantes et des typhons fréquents. L’archipel est entouré de zones de pêche productives et d’un fond marin avec des réserves potentielles, mais encore inexplorées, de pétrole et de gaz.

Le gouvernement colonial de l’Indochine française installa des stations de télécommunication et météo sur l’île Pattle de la chaîne du Croissant et sur l’île Woody (mer de Chine méridionale) (‘Boisée’ en français) dans les îles de l’Amphitrite dans les années 1930, qu’ils approvisionnaient régulièrement jusqu’en 1945. Plus tard, les forces françaises et vietnamiennes ont débarqué sur l’île de Pattle dans la chaîne du Croissant en janvier 1947. En 1955, le Sud-Vietnam avait pris possession de la chaîne du Croissant. Cette situation a changé avec la bataille des îles Paracel en janvier 1974 lorsque la RPC a expulsé les Sud-Vietnamiens des îles Paracel. La revendication du Sud-Vietnam sur les îles a été héritée par la République socialiste du Vietnam qui dirige tout le Vietnam depuis 1975.

La propriété des îles reste vivement contestée. La Chine, le Vietnam et Taïwan revendiquent tous une souveraineté de jure, bien que la RPC contrôle de facto les îles. En juillet 2012, la Chine (RPC) a déclaré une ville nommée Sansha, dans la province de Hainan, administrant la région. En février 2017, l’Asia Maritime Transparency Initiative a signalé 20 avant-postes de la RPC construits sur des terres récupérées dans les Paracels, dont trois ont de petits ports capables d’amarrer des navires de guerre et commerciaux.

© 2022